Svetislav Dragović : « On a fait beaucoup de recherches sur l’évolution du pays »

Notre sujet s’appelle “Est-ce que les jeunes sont pour l’adhésion de la Bosnie à L’Union Européenne ?”. On avait besoin de trouver des jeunes qui viennent de différents milieux, et qui peuvent peut-être nous donner différentes opinions et idées. C’est pour cela qu’on a essayé de trouver des étudiants, des jeunes qui travaillent maintenant et peut-être des expatriés qui vivent dans l’Union européenne.

Après ça, on a eu un débat sur le format entre article écrit et vidéo. C’était un peu difficile de trouver des gens qui veulent parler face à la caméra. C’est pourquoi on a décidé de faire un article avec des dessins, grâce à Zoé.

On a dû faire des recherches sur la Bosnie, son évolution concernant L’Union européenne, mais aussi sur les autres membres de l’UE qui peuvent nous montrer ce à quoi on pourrait s’attendre. Avec la rencontre, on a d’abord appris ce qu’est un reportage, un angle et comment commencer le projet. On a cherché des experts sur ce sujet qui pourraient nous donner des explications. Le deuxième jour, on a interrogé un professeur de sciences politiques. C’était notre interview la plus longue. Elle a duré presque une heure. Les deux jours suivants, on a interviewé six personnes.

Après les interviews, on avait besoin de tout transcrire et de traduire les phrases importantes. Ça a pris un peu de temps, mais heureusement on avait l’aide d’autres collègues de la faculté. Jeudi, on avait réussi à formuler le plan du sujet, le storyboard. Ensuite, il fallait seulement rassembler toutes les informations importantes et finir le reportage. Notre article contient du dessin et du texte. Zoé a dessiné les lieux des interviews et les personnes interviewées.

Au début, il était difficile de comprendre les autres participants à cause de la langue, et il y avait beaucoup d’incompréhension. Ça s’est amélioré au fur et à mesure. Nos journées étaient bien remplies, intéressantes et un peu épuisantes.