Marine Delatouche : « Je me suis confrontée à une réalité différente de la nôtre »

Hana et moi, nous avons vécu dans la même ville au même moment, mais c‘est ce projet qui nous a permis de nous rencontrer. Toujours positive, elle a été d‘un grand soutien pour mener à bien notre reportage. Sa connaissance du pays et de la langue ont été aussi précieuses que sa capacité à traduire les propos de nos interlocuteurs. En évoquant l‘émancipation des jeunes adultes vis-à-vis de leurs parents, je me suis confrontée à une réalité différente de la nôtre en France.

Quand nous n‘étions pas sur le terrain, l‘expérience a pris des airs de colo avec sa diversité de personnalités, ses soirées improvisées et ses blagues récurrentes qui font toujours autant sourire. S‘il fallait nommer la plus belle réussite du projet, c‘est peut-être la cohésion d‘un groupe qui en seulement quelques jours s‘est brillamment installée.