Hana Hot : « La France me suit partout »

C’est la première fois que j’essaie différentes manières de traduction. J’ai donc trouvé ça super utile. De plus, j’ai élargi mon parcours de la traduction et de l’écriture en français que j’ai commencé en 2019. Le journalisme m’intéressait aussi. C’était super intéressant de voir en quoi consiste le travail d’une journaliste. J’ai rencontré beaucoup de gens originaires, soit de Banja Luka, soit de la France, soit de la Suisse. On a échangé beaucoup de choses, on a aussi profité pendant le temps libre.

Je viens de rentrer de Paris, mais les gens de Paris me suivent encore, même en Bosnie. C’était une super expérience que j’ai envie de revivre. Je suis un peu triste que ça se termine déjà, mais heureuse quand même d’avoir des amis pour la vie.